KaZeo
+
ikosium
Follow me
Join now
Accueil » Enseignement -- education » EXAMEN DE FIN DE CYCLE PRIMAIRE2011
  Articles de cette rubrique :
 

EXAMEN DE FIN DE CYCLE PRIMAIRE2011

**


**Edition du Lundi 13 Juin 2011 RADAR

La meilleure note à une élève d’El-Biar

Examen de fin de cycle primaire à Alger Par : Rubrique Radar

Une élève de l’école primaire Mohamed-Hassen-Fodhala d’El-Biar a décroché la meilleure note pour la wilaya d’Alger à l’examen de passage en 1re année moyenne (ex-6e) avec une moyenne de 9,90/10, selon la directrice de l’école qui se dit fière que son établissement ait réalisé un taux de réussite de 100% lors des mêmes épreuves.

Ce résultat a amené l’association des parents d’élève et les responsables de l’école à envisager d’organiser un déjeuner et une fête grandiose pour récompenser les meilleurs élèves de l’établissement.

 

 

*********************************************************


 

 

**********************************

**********

 
EXAMEN DE FIN DE CYCLE PRIMAIRE
Des parents d’élèves mécontents
Afin d’accompagner leurs enfants tout au long de la journée d’examen de fin de cycle primaire, des parents d’élèves se sont trouvés, hier, contraints de s’absenter à leur travail. C’est pour cette raison qu’un bon nombre d’entre eux ou plus précisément d’ entre elles (les mères) demandent d’avoir une journée libre afin d’être aux côtés de leur progéniture en ce moment très décisif du parcours scolaire des élèves du primaire. Ça concerne plus de 11 040 candidats qui ont eu trois épreuves en l’occurrence l’arabe, les maths et la langue française, dans 30 centres avec la supervision de 30 observateurs de la wilaya, selon les statistiques fournis par l’Académie d’Alger. Cette dernière affirme que les examens se déroulent bien et dans les normes en toute tranquillité et que tous les élèves sont pris en charge. À cet égard, les responsables du bureau communal d’hygiène qui se sont déplacés à l’école Aïssat Idir pour contrôler la qualité de la nourriture destinée à ces jeunes candidats confirment que chaque élève a droit à une boite de repas froid qui contient du fromage, chocolat, jus, eau minérale, une pomme et du biscuits. Chose que nous avons pu confirmer à la sortie de l’école. Cependant, il a y lieu de signaler qu’un bon nombre de parents d’élèves ont trouvé de mauvais goût le lieu où se tenaient les examens de cinquième. Ils trouvent aberrant de regrouper 614 élèves dans un même endroit dont la majorité d’entre eux viennent de loin. Ils ont souhaité, en revanche, que les examens aient été tenus dans leurs écoles respectives. En outre, certains de ces parents d’élèves ont profité de notre présence pour signaler des lacunes qui caractérisent le système éducatif algérien. Une ancienne institutrice qui est maintenant à la retraite estime qu’il est inacceptable que les futurs admis à l’école moyenne soient regroupés avec des jeunes plus âgés qu’eux et avec une mentalité différente, d’autant plus qu’il existe un bon nombre d’élèves moins âgés eu égard à la dérogation d’âge qu’ils ont obtenue auparavant afin de s’inscrire à l’école. Nonobstant toutes réclamations, d’autres parents d’élèves pointent toujours du doigt le poids excessif du cartable scolaire. Ils ont exigé la planification des matières et l’allègement des programmes afin de rendre le cartable plus léger et d’avoir à faire avec des professeurs qualifiés qui rendent le cours plus facile à comprendre et non pas à des « gendarmes » qui exigent simplement une discipline militaire inutile. Par ailleurs, une mère s’est vu interdire de franchir la porte de l’école Aïssat Idir afin d’encourager sa fille à affronter les épreuves de sixième. En dépit de maintes tentatives de pénétrer à l’école pour réconforter sa fille, la maman en question s’est vu catégoriquement interdire l’accès à l’intérieur de l’établissement. Quant aux candidats à l’examen de cinquième que nous avons rencontrés à la sortie du centre où se déroulent les épreuves, la majorité d’entre eux disent qu’ils ont trouvé les sujets faciles et que les questions étaient abordables et accessibles à tous. Chose que nous avons pu confirmer en lisant les polycopies des différents sujet. Selon les statistiques de l’académie d’Alger, le taux de l’absentéisme aux examens de la cinquième est estimé à 0,64 %.
Fawzi Khemili

********************************************

COUP D’ENVOI DE L’EXAMEN DE LA 5E ANNÉE PRIMAIRE (EX-SIXIÈME)
Les garçons plus nombreux que les filles
Salim BENALIA  - Dimanche 29 Mai 2011 - Page : 24



Ils seront 598.000 élèves à se présenter ce matin à cette épreuve.
Sur le long terme, les filles seront plus nombreuses au baccalauréat et à l’université. Les statistiques le confirment.


Le nombre des garçons est notablement supérieur à celui des filles, dans le total des candidats qui se présenteront aujourd’hui, dimanche, à l’examen de fin de cycle primaire (ex-sixième) pour la session 2011. En effet, sur plus de 598 000 élèves qui se présentent ce matin à cette épreuve, 310.940 sont de sexe masculin, soit un taux de 51,98%. Le nombre des candidates s’élève quant à lui à 287.299, soit 48,02%. Ces chiffres confirment en fait la réalité qui veut que les garçons soient plus nombreux à ce premier examen du cursus scolaire que les filles qui se verront, elles, plus nombreuses à d’autres rendez-vous comme le BEF ou le BAC. L’explication donnée par les observateurs pour ce phénomène est que les garçons sont plus touchés par la déperdition scolaire. En fait, la scolarisation des filles en Algérie est une des plus importantes du Monde arabe. Pour preuve, le pourcentage de candidates filles scolarisées à l’examen du baccalauréat 2010 était de 61,18%, soit 215.000 candidates, contre 38,82% pour les candidats garçons, soit 136.405 candidats. À l’université, les filles sont majoritaires parmi les diplômées de leur classe (61%).
De l’avis des spécialistes, l’accès des femmes au système éducatif est sans conteste un des paramètres qui ont marqué le plus les changements intervenus dans la condition féminine dans notre pays depuis l’Indépendance. Les chiffres le prouvent sur les cinq dernières décennies. L’autre paramètre qui caractérise l’examen de sixième de cette année est sans nul doute la participation, désormais traditionnelle, des candidats issus des écoles privées. Cette participation va crescendo d’année en année. Elle est encore en légère hausse cette année, avec 2424 soit un taux de 0,4%. par rapport aux précédentes années, notamment en 2007 où elle enregistrait (0,3%); ceci témoigne de l’entrée progressive de l’enseignement privé dans le paysage scolaire national. Quant aux candidats aux besoins spécifiques, ils sont au nombre de 149. Pour assurer le bon déroulement des épreuves, le ministère a prévu 3122 centres de déroulement des épreuves et 68 centres de correction, outre la mobilisation de près de 50.000 professeurs chargés de la surveillance et de 12.000 autres de la correction. S’agissant de l’encadrement, 50.000 maîtres ont été mobilisés pour la surveillance des épreuves et 12.000 autres pour la correction des copies d’examen. Pour ce qui est des infrastructures, 3122 centres ont été retenus pour le déroulement de l’examen et 68 autres pour la correction. Les candidats seront examinés sur les matières de la langue arabe (de 8h30 à 10h), les mathématiques (de 10h30 à 12h) et la langue française (de 15h à 16h30). La proclamation des résultats aura lieu le 9 juin prochain, alors qu’une session de rattrapage est prévue pour le 26 du même mois et dont les résultats seront proclamés le 4 juillet 2011. Le ministre de l’Education nationale, M.Bou-bekeur Benbouzid avait indiqué récemment que toutes les conditions matérielles et humaines pour le bon déroulement de ces examens ont été réunies. Le taux de réussite national à l’examen de fin d’études primaires, première session, qui s’était déroulé le 27 mai 2010 était de 64,34% soit 393.105 élèves admis sur 610.952 candidats. Rappelons que les parents pourront, par le biais d’Internet, retirer les bulletins trimestriels de leurs enfants, effectuer des comparaisons entre les élèves d’une même division pédagogique, ou encore communiquer avec les enseignants. De leur côté, les chefs d’établissements scolaires géreront à travers les outils informatiques tout le parcours des élèves, depuis leur inscription jusqu’à leur départ définitif de l’établissement.


 L'Expression

 

 


Bordj Bou Arréridj : Intoxication collective dans un centre d’examen

le 29.05.11 | 20h35


Plus d’une centaine de candidats à l’examen de fin de cycle primaire, anciennement 6e, ont été victimes d’une intoxication alimentaire, ce dimanche 29 mai, au centre d’examen, CEM Abdellah Abdesslam, sis à la cité des 130 logements au centre-ville de Bordj Bou Arréridj.


C’est aux environs de 15h30, durant l’épreuve de français, que les premiers cas ont été signalés. Des dizaines d’élèves souffrant de maux de tête et de douleurs abdominales ont été évacués aux urgences de l’hôpital Bouzidi Lakhdar de Bordj Bou Arréridj.

Devant l’importance du nombre de victimes, plusieurs ambulances de l’hôpital et de la Protection civile ont été mobilisées, alors que le plan spécial de secours (ORSEC) a été déclenché dans la ville.

Certains élèves ont affirmé avoir consommé durant le repas de midi, servi dans la cantine du centre d’examen, du riz avec de la viande, et du fromage fondu.

Des échantillons du plat servi ont été pris par les services de l’hygiène de la wilaya, alors que la direction de l’éducation a ouvert de son coté une enquête pour déterminer la cause de cette intoxication.

Selon des sources hospitalières de nombreux élèves ont quitté l’hôpital à partir de 17h, mais certains cas ont été gardés en observation.

A.B.

** 

 


Edition du Lundi 30 Mai 2011

Actualité

“L’État construit 6 000 écoles primaires chaque année”
Benbouzid l’a déclaré à Annaba

Par : B. Badis


Le ministre de l’Éducation, M. Benbouzid, a annoncé hier, lors de sa visite à Annaba, que son département construisait chaque année 225 lycées et 6 000 écoles primaires. “À cette cadence, nous épuiserons avant terme et en seulement 2 ans le plan quinquennal qui prévoit la construction de 500 lycées.
La construction d’un lycée coûte 18 milliards et à chaque retard, cela coûte encore plus, c’est-à-dire qu’il faut une rallonge de plus de la moitié de ce qu’il aurait pu coûter s’il avait été réalisé dans les temps”. Poursuivant, le ministre rapporte que le nombre d’élèves dans les lycées augmente chaque année de 30% et il s’agit d’y faire face en construisant de nouveaux établissements. “Toutefois, déclare-t-il, il faudrait penser à faire passer les élèves avec 9 de moyenne au lieu de 10 comme il est pratiqué, et ce, pour éviter qu’il y ait des redoublements qui encombreront les classes, c’est une pratique courante dans tous les pays du monde, cela s’appelle le lissage, de la courbe, on passe à l’horizontal, les élèves admis peuvent se rattraper après”.
Le ministre de l’Éducation,
M. Benbouzid, a également apporté son soutien aux responsables de l’éducation d’Annaba qui ont, au cours de l’année passée, réalisé un taux de réussite au baccalauréat de plus de 55%. “Je suis là pour leur apporter mon soutien en renforçant le secteur par la construction de nouveaux lycées, collèges et écoles primaires afin d’alléger la pression sur les classes et arriver à un taux d’occupation des locaux de 29 élèves par classe”, a encore dit le ministre.
La visite qui s’est prolongée jusque dans l’après-midi a été pour le ministre l’occasion d’inspecter les travaux du lycée d’excellence réalisé à 75%, situé juste en face du pôle universitaire puis de remettre la Coupe d’Algérie de handball cadettes et cadets (tournoi scolaire) dans la salle omnisports Brahimi-Saïd à la cité Pont-Blanc.


www.liberte-algerie.com

******************

Le lundi 30 mai 2011 à 04h30 dans Enseignement -- education
Poster un commentaire
Pseudo :
Email (Obligatoire) :
Adresse site (facultatif) :
Votre message :
Voulez-vous suivre le fil de la discussion ?
Vos commentaires sont soumis à validation par le webmaster !
oumedjbeur ahlam

oumedjbeur ahlam (Visiteur)
sujet d'examens et correctionsde 5eme AP

Vendredi 16 Mai 2014 à 10:03

ikosium

ikosium
DESOLE.....

Lundi 02 Juin 2014 à 14:21

ikosium

ikosium
DESOLE!!

Lundi 02 Juin 2014 à 14:24

00/-EDITOS 2013
  • EDITOS ACCUEI  2013

Liens partenaires
  • Aucun lien actuellement

Fond musical
Moteur de recherche
Newsletter
Horloge
Citation
  • "La terre compte cinquante-trois millions de français et trois milliards d'étrangers."
    Pierre Daninos